Magnifique réceptacle chamanique "Poporo".…

Lot 223
40 000 - 60 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 162 500 €

Magnifique réceptacle chamanique "Poporo".…

Magnifique réceptacle chamanique "Poporo". Il présente un chef chamane assis tenant dans ses mains deux champignons hallucinogènes de type psylopsyline. Il porte sur la tête une couronne composée de griffes de jaguar disposées en éventail. Des ornements spiralés sur les oreilles et un collier attestent de son rang important au sein du clan.
Belle expression intériorisée et hiératique arborant un visage probablement sous l'effet du psychotrope. Deux bélières de suspension à l'arrière nous indiquent que cette oeuvre devait être portée par le chamane lui même au cours des grandes cérémonies magico-religieuses qui rythmaient la vie du clan.
Or, ancienne fonte à la cire perdue
Quimbaya, Colombie, 0 à 600 après JC
14 x 5,5 x 4,3 cm
Poids : 215 g

Un poporo très similaire à celui faisant l’objet de notre étude existe dans la collection de Dora et Paul Janssen (Fig.7). Bien que formellement et iconographiquement identiques, le corps du réceptacle de ce dernier est nettement plus courbée, la figure du chamane ne porte pas de collier et ses ornements d’oreilles ne présentent qu’une seule spirale. Enfin, le bras arrière gauche de l’individu présente un défaut de fonderie qui se caractérise par une importante lacune de métal, probablement liée à un phénomène de dégazage lors de la coulée du métal en fusion dans le moule.

Chez les Quimbaya, il existe deux types de réceptacle à chaux (Poporo).
Le premier est une figurine représentant le dignitaire souvent assis, le bas du corps formant les pieds du réceptacle. Il était probablement utilisé quotidiennement dans les appartements privés du palais.
Le second, tel que ce magnifique exemplaire, était porté sur le torse au cours des grandes cérémonies magico-religieuses importantes. Il était rempli de chaux extraites de coquillages marins, réduits en poudre, qui, mélangé dans la bouche avec les feuilles de coca, libère l'alcaloïde absorbé par les muqueuses. L'association de la cal (chaux) extraite des coquillages et des feuilles de coca, symbolise la vie issue de la rencontre entre les forces positives et les forces négatives de l'univers.

Cette œuvre peut être comparée avec celle reproduite dans l’ouvrage : The Gold of ancient America, édité par le Museum of Fine Arts de Boston en 1968, p. 71, fig. 54 conservée dans les collections de l’University Museum de Philadelphie (inv.SA2751)

Un rapport d'étude établi par Madame Carole Fraresso -Dr. Archéomatériaux / Spécialiste Orfèvrerie Précolombienne) datant du 8 janvier 2019 sera remis à l'acquéreur
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange-Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com


MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com