FAYE (Hervé). Belle L.A.S. "h. Faye", à L’Observatoire,…

Lot 42
200 - 250 €

FAYE (Hervé). Belle L.A.S. "h. Faye", à L’Observatoire,…

FAYE (Hervé). Belle L.A.S. "h. Faye", à L’Observatoire, 23 août 1848, 3 pp. ½ in-8, adressée au Comte Narcisse Achille de SALVANDY, au sujet des évènements de la Révolution de 1848 :


"Monsieur le Comte, Un de vos confrères […] m’a procuré le bien vif plaisir de passer une soirée avec un charmant jeune homme plein de bonne grâce et de distinction, Mr Paul de Salvandy * […]. Nous savons ici, Monsieur, qu'au milieu du repos forcé que les évènements vous ont fait, vous avez continué à jouir d'une bonne santé. Les dernières années si rudement employées au bien de l'état pouvaient rendre l'inactivité fatale ; heureusement ni la force morale, ni la force physique ne vous ont fait défaut […] Vous aimez trop la France pour rester là-bas indifférent à sa destinée. Placé loin des révolutions, vous les appréciez mieux que nous et vous en tirez des enseignements dont il vous sera donné peut-être de faire encore profiter le pays.


Quant à nous, Monsieur où sont nos espérances, nos vues d’avenir, nos gages de sécurité, condition première de toute activité scientifique ? […] vos conseils ont été suivis : j’ai tâché de poursuivre ma carrière, mes travaux astronomiques évitant de me lancer comme tant d’autres au milieu des agitations politiques. […]


Votre gouvernement ne nous a t-il pas donné plus de liberté que cette génération-ci n’en verra jamais ? Vous nous parliez de concorde et elle existait alors dans le corps entier de la nation sinon dans le monde politique. Aujourd'hui nous parlons de fraternité au sein du plus effrayant antagonisme […] le pays est profondément divisé contre lui-même […]. Pardonnez-moi Monsieur de vous attrister par ce tableau. Vous voyez plus loin que moi, et vous puisez sans doute des raisons d’espérer dans une science plus approfondie des hommes et des affaires de ce bas monde, science qui manquera toujours à un pauvre astronome. Mais aussi, le contraste est si grand, vous le disiez vous-même, entre le chaos terrestre, et l'ordre, l'harmonie, que je suis habitué à contempler là-haut. […]"


*Paul de SALVANDY (1830-1908), fils du comte Narcisse Achille de SALVANDY (1795-1856), député conservateur et ministre de l'Instruction publique sous le règne de Louis-Philippe. Ce dernier fut forcé de quitter la vie publique et politique par la Révolution de 1848 et se retira dans ses terres normandes (Eure).


Entré en 1842 à l'Observatoire de Paris avec l'appui de François Arago, Hervé FAYE (1814-1902) découvrit l'année suivante la comète périodique qui porte son nom. Membre de l'Académie des Sciences en 1847, il la présidera en 1872. Après une carrière de professeur à l'Ecole Polytechnique et la faculté de Nancy, il fut brièvement nommé (lui aussi) ministre de l'Instruction publique en 1877.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange-Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 48 00 99 44
contact@millon.com


MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com