BLACAS D’AULPS (Pierre Louis Jean Casimir).…

Lot 10
150 - 200 €

BLACAS D’AULPS (Pierre Louis Jean Casimir).…

BLACAS D’AULPS (Pierre Louis Jean Casimir). Belle lettre signée "le Ce de Blacas d’Aulps", Hartwell 28 février 1814, 2 pp. in-4, avec adresse et cachet de cire rouge au verso, adressée au "Comte de Penne Villemur, Maréchal des Camps et Armées de Sa Majesté Catholique, Commandant Général de la 1re Division de Cavalerie du 4ème Corps d’Armée Espagnole, au Quartier Général du Feld-Maréchal, Marquis de Wellington".


" Je vous remercie extrêmement, Monsieur le Comte, de la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire. Je me suis empressé de mettre sous les yeux du Roi les offres qu’elle renferme et Sa Majesté qui y a été vivement sensible verroit avec grand plaisir naître l’occasion où vous pourriez la servir dans la partie de la France qu’occupe ou que va occuper l’armée alliée aux ordres du Feld. Maréchal, Marquis de Wellington. M. le Duc d’Angoulême qui est maintenant à cette armée, s’empressera avec une égale satisfaction de vous associer à la noble entreprise qu’il va tenter. Son Altesse Royale connaît déjà parfaitement votre nom et vos services et Elle accueillera on ne peut plus favorablement la proposition que vous aurez à lui faire. Le Roi désire donc, Monsieur le Comte que vous adressiez au Prince, son neveu, relativement à l’intéressant objet de votre lettre, et Sa Majesté se flatte qu’elle ne tardera pas à employer utilement votre zèle, ainsi que celui de Monsieur votre frère et de Monsieur votre neveu au soutien de la cause Sacrée qui vous offre une nouvelle carrière de gloire. Des gentilshommes François qui ont combattu avec tant de distinction pour l’indépendance de l’Espagne, ont suffisamment prouvé d’avance la noble ardeur dont ils seront animés lorsqu’il s’agira de rendre la paix et le bonheur à leur malheureuse patrie ! […]".


Emigré en 1790, le duc et prince Pierre Louis Jean Casimir BLACAS D’AULPS (1771-1839 s'attira les faveurs et la confiance du futur Louis XVIII, dans l'exil et devint dès les premiers temps de la Restauration (en avril 1814) ministre de la Maison du Roi, Maréchal de camp, grand-maître de la garde-robe et intendant général des bâtiments de la Couronne. Il accompagna le roi en exil à Gand durant les Cent-Jours mais son impopularité lui vaut à leur retour d'être remplacé par le plus modéré Elie Decaze et envoyé en ambassadeur en Italie. Charles X le nomme à nouveau intendant général des Bâtiments de la Couronne : c'est à ce poste qu'il créa le Musée Egyptien du Louvre tout en apportant son aide à Champollion et en se constituant une importante collection d'antiquités. En 1830, il suivit à nouveau les Bourbons dans l’exil et mourut en Autriche.


Fervent royaliste, Louis II, Comte de Villemur (1761-†?) lieutenant-général des armées de Ferdinand VII roi d'Espagne, gentilhomme de sa chambre, chambellan de l'Empereur d'Autriche (1805) ; il avait émigré en novembre 1791 pour rejoindre les princes français à Coblentz et fit les campagnes du Prince du Condé et de l'armée du Haut-Rhin, avant de rejoindre le régiment de Rohan et le service de l'empire d'Autriche où il se distingua par la défense d'Ugrath. Après la signature de la paix entre l'Autriche et la France, il rejoignit l'armée espagnole en 1809 ; il obtint ses lettres de naturalisation de l'Espagne en 1811 et fut décoré de l'Ordre de Saint Louis par Louis XVIII en 1820.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange-Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 48 00 99 44
contact@millon.com


MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com