BENOIST (François). Bel ensemble de 24 L.A.S.…

Lot 7
2 000 - 2 500 €

BENOIST (François). Bel ensemble de 24 L.A.S.…

BENOIST (François). Bel ensemble de 24 L.A.S. du compositeur et organiste François BENOIST (1794-1878) adressées à son proche ami Auguste VARCOLLIER :


- L.A.S. "Benoist", Naples, 26 août 1817, 2 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Aug. Varcollier à Lucca (peut monter un opéra bouffe grâce à M. Donata, son ami et leurs promenades à Naples lui manquent)


- L.A.S. "Benoist le malade", Naples, 16 septembre 1817, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Milan (réflexions générales sur l'amitié, le genre humain et les "crapauds", M. Donato et projets, un petit poème, sa santé)


- L.A.S. "Benoist l'impotent", Naples, 17 octobre 1817, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Genève (son opéra est annulé, il est déçu, la Suisse et Voltaire, l'Italie)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 12 décembre 1817, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Milan (Varcollier est triste, son père est malade, la littérature et la versification, son ami lui manque il voudrait le voir à Naples, admiration commune pour Bossuet)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 20 février 1818, 2 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (mort du père de Varcollier, santé de Benoist, console son ami et propose son aide et son réseau pour s'installer à Paris comme secrétaire)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 16 mars 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (est invité à Rome par Varcollier mais sa santé l'en empêche, a écrit à M. de Barante pour un poste pour son ami, a du mal à travailler sans son ami et voudrait vivre et travailler avec lui)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 28 avril 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (le projet d'opéra est relancé, réponse de Barante, …)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 7 mai 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (projet d'opéra, brouille avec Roll)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 19 mai 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (certificat pour Barante, brouille, "je ne voulais pas aller à Vienne et voilà que le marquis de St Clair (au service du prince de Salerne), veut me faire donner une lettre du prince pour l'archiduc Rodolphe afin de me faire faire la connaissance de Beethoven. Quoiqu'il soit bien agréable de faire la connaissance d'un Beethoven par un archiduc, cependant l'envie de revoir Paris me tourmente tellement, que je ne sais si je profiterai de la bonne volonté du marquis.")


- L.A.S. "Benoist", Naples, 3 juin 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (l'avancée du poste chez Barante pour Varcollier, leurs possibles retrouvailles à Paris au café Hardi et au Rocher de Cancale, Paris incontournable, veut quitter l'Italie, mort du marquis de St Clair, il ne pourra rencontra Beethoven)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 19 juin 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (beaucoup de travail, santé fragile, Confessions de Rousseau, les muses)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 14 août 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (livre des rogations, une messe à venir, déception sur sa carrière à Naples, santé et moral fragiles, déclaration d'amitié, Vésuve)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 21 août 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (s'indigne des accusations faites contre lui à propos de sa brouille avec Roll)


- L.A.S. "Benoist", Florence, 29 septembre 1818, 2 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (santé fragile, voyage à Florence via Sienne)


- L.A.S. "Benoist", Bologne, 14 octobre 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (le départ de Mlle N…, quitte l'Italie à regret, ses nouvelles rencontres à Florence, s'excuse du dérangement pour la vente de son piano, lettre de réponse de son père, lettre de N…)


- L.A.S. "Benoist", Venise, 4 décembre 1818, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (voyage de Bologne à Venise via Mantoue, Vérone, Vicenza, Padoue, description de Venise "la seule place St Marc est très belle et rappelle un peu le palais royal à Paris", s'inquiète du silence de son ami et de ses relations amoureuses)


- L.A.S. "Benoist", Turin, 26 décembre 1818, 2 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (voyage à Turin via Milan, toujours inquiet du silence de Varcollier)


- L.A.S. "Benoist", Naples, 12 octobre 1820, 2 pp. sur papier in-8 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (ne comprend pas le silence de Varcollier, demande des nouvelles de l'accouchement de sa femme, description de la région nantaise, regrette l'Italie maintenant qu'il est en France, Barante nommé ambassadeur de Danemark)


- L.A.S. "Benoist", Paris, 15 novembre 1820, 3 pp. sur papier petit in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Rome (toujours sans nouvelles de Varcollier, a quitté sa famille à Nantes pour Paris, "je ne demeure plus au conservatoire… il est impossible de travailler au bruit que font des violons, des cors &c. &c.")


- L.A., Paris, 12 janvier 1821, 4 pp. sur papier in-4 plié, incomplète de la fin


- L.A.S. "Benoist", Nantes, 13 septembre 1825, 3 pp. sur papier in-4 plié avec adresse au verso, à Auguste Varcollier à Paris (attristé du silence de Varcollier, voyage à l'abbaye de Melleray, a fait de la musique avec Orfila,


- Longue L.A., sl, 4 juillet [1827], 27 pp. in-8 à l'encre brune, (s'est réconcilié avec Roll "victime innocente de l'imprévoyance ou de l'injustice administrative de ceux qui gouvernent le théâtre lyrique", longues et intéressantes réflexions sur l'opéra)


- L.A.S. "Benoist", slnd, 1 p. sur papier rose in-8 plié avec adresse au verso, à M. Varcollier, chef du secrétariat de la préfecture de la Seine (invite Varcollier à la 1e répétition musicale d'un ballet)


Organiste et compositeur originaire de Nantes, François BENOIST (1794-1878) fut pensionnaire de l'Académie à Rome dans la section de musique de 1816 à 1818, en même temps que Pierre-Gaspard ROLL (1787-1851). Après son retour en France, il fut nommé premier organiste de la chapelle du roi et professeur d'orgue au Conservatoire National de Paris. On lui doit plusieurs opéras (Félix et Léonore, l'Apparition) et la musique des ballets Le Diable Amoureux, Nisida et Pâquerette, ainsi qu'une messe de Requiem.


Pierre Gaspard ROLL reçut en 1814 le grand prix de composition pour sa cantate Atala. Après son séjour à la ville Médicis, Roll chercha à Paris les occasions de se faire connaître par des succès à la scène ; mais ce fut en vain qu'après avoir écrit la partition d'Ogier le Danois, grand opéra destiné à l'Académie royale de musique, il sollicita sa mise en scène : ainsi que beaucoup d'autres ouvrages, Ogier le Danois a été oublié par l'administration de ce théâtre. Roll se retira dans une maison qu'il possédait à Ville-d'Avray, et disparut du monde musical.


Michel Auguste VARCOLLIER (1795-1883), chef de division de préfecture de la Seine, pensionné jusqu’en 1853 dans la division des beaux-arts, il mène en parallèle une activité littéraire ; nommé le 1er février 1853 intendant général de S.A.I. le Prince Jérôme, avant de devenir en octobre de la même année, secrétaire des commandements du Prince Napoléon puis conseiller de préfecture de la Seine le 28 juin 1856.


Intéressant et abondant témoignage d'un pensionnaire de la Villa Médicis au début du XIXe siècle. Après avoir occupé plusieurs palais ou riches demeures romaines depuis sa création par Colbert en 1666, l'Académie de France à Rome est définitivement transférée par Napoléon Bonaparte à la Villa Médicis en 1803.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange-Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 48 00 99 44
contact@millon.com


MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com