[Généraux]. 5 autographes des Généraux Ramel,…

Lot 27
300 - 400 €

[Généraux]. 5 autographes des Généraux Ramel,…

[Généraux]. 5 autographes des Généraux Ramel, Berton, Harispe, Boyer et Merlin.

- RAMEL (Jean-Pierre, général, 1768 – 1815). Intéressante L.A.S. adressé à Schérer, ministre de la guerre : "Paris le 16 fructidor an 5em (2.09.1797), Citoÿen(sic) ministre, j'aÿ eu l'honneur de me présenter devant vous pendant trois jours…" Ramel demande si le Directoire a fait un rapport sur son compte… il est prêt à être jugé et à donner tous les renseignements qu'on voudra exiger… "Les journaux ont (ill.) de quelques dénonciations faires contre moÿ par le commandant des grenadiers au corps des inspecteurs … honte au dénonciateur…" (Deux jours plus tard aura lieu le coup d'état du 18 fructidor an V. Le 19, Ramel sera condamné à la déportation en Guyane avec Pichegru, Barthelemy etc… Il s'évadera et nous le retrouverons réintégré dans son grade de général sous le Consulat. Il sera assassiné à Toulouse en 1815.)

- BERTON (Jean Baptiste Breton dit, général, 1769 – 1822 Fusillé à Poitiers). L.A.S. "Mon cher général, Le journal m'apprend aujourd'hui que les 270 capitaines du corps royal d'Etat-Major ont été nommé avant-hier…" Berton se demande si le capitaine Bodier son ancien aide-de-camp en fait partie. Lettre datée 16 Xbre 1818.

On y ajoute du même un petit mot "Je prie MM. Ausselin et Pechard de vouloir bien remettre un exemplaire de mon ouvrage à M. Poupée. Paris 30 mars 1820."

- HARISPE (Jean Isidore, Général puis maréchal en 1851, 1768 – 1855) et VERDIER (Jean Antoine, Général, comte, 1767 – 1839). Mémoire de proposition de nomination comme officier de la légion d'honneur de deux chefs de bataillon signé "Le général de brigade Harispe" et un post-scriptum manuscrit : "Cet officier mérite la distinction…le général de division Verdier."

- BOYER (François Pierre Joseph, général baron, 1772 – 1851), L.A.S. "A Aveiras da Cima le 15 à 3 heures après midy, Mon général, j'ai l'honneur de vous rendre compte, que la retraite ordonnée par Monseigneur le Maréchal command en chef a été faite dans le plus grand ordre sans être inquiété par l'ennemi…" suit un rapport concis recto-verso signé Boyer. (Le Général Boyer était surnommé "Pierre le cruel" par les espagnols…)

- MERLIN (Antoine François Eugène, général comte, 1778 -1854), L.A.S. "Mon général, au moment de monter en voiture, permettez-moi de réitérer la recommandation que je vous ai déjà faite en faveur de M. le chef d'escadron Bayart…victime d'une erreur involontaire, sans doute, mais bien cruelle pour un père de famille qui a besoin de son état…"
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange-Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 48 00 99 44
contact@millon.com


MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com