Coupe chamanique cervidé Exceptionnelle coupe…

Lot 17
80 000 - 120 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 142 398 €

Coupe chamanique cervidé Exceptionnelle coupe…

Coupe chamanique cervidé
Exceptionnelle coupe chamanique reposant sur une tête de
cervidé. L’animal arbore une expression grimaçante, le regard
intense dirigé vers le ciel, sous l’effet d’un puissant psychotrope
(anade-manthera colubrina). Les oreilles sont dressées aux
aguets conférant à l’animal une perception aigüe et intensifiée
par la drogue. Les bois sont recouverts symboliquement de
feuilles d’or, le réceptacle qu’il tient sur la tête est gravé d’une
riche scène rituelle. Le seigneur porte ses plus belles parures
cérémonielles. Dans une main, il tient la coupe qu’il s’apprête à
boire. Face à lui une prêtresse, sa future épouse, ou peut-être
les deux, tient un instrument rituel qu’elle lève symboliquement
vers le ciel et le présente aux Dieux. Son corps porte également
des grelots dont le son éloigne les mauvais esprits lors de la
danse nuptiale. Les deux personnages sont couronnés et la
richesse des parures indique qu’ils sont de rang noble. Cette
scène personnifie peut-être un rituel ancestral avant le mariage
ou l’intronisation d’un seigneur puissant par une prêtresse ? En
effet, ils sont vêtus pour une grande cérémonie et l’hallucinogène
est également un puissant aphrodisiaque destiné à exalter les
sens. Il était consommé les nuits de pleine lune au début de la
saison des amours chez les cerfs. Les cervidés mangeaient les
branches basses et les graines du psychotrope. Il est probable
que le chamane s’abreuvait du sang de l’animal pour ressentir
lui-même les effets de la plante. Le dignitaire sous l’effet de la
drogue s’identifie alors à l’animal pour ressentir l’instinct naturel
à la procréation et à la continuité de l’espèce.
Cette oeuvre unique en son genre nous transmet de riches
enseignements sur la religion Mochica, elle est l’un des rares
objets où un seigneur est représenté prêt à absorber un
psychotrope. Elle est également sur le plan esthétique une oeuvre
majeure de cette civilisation.
Coloquinte, bois, feuille et clous d’or, nacre, pierres noires et
bleues.
Mochica, Pérou, 100 – 500 après J.-C.
18,5x18,5x13cm
Provenance
Ancienne collection Alvaro Guillot-Muñoz, 1935-1950
Publication et exposition
« Les Maîtres du désordre » Exposition au Musée du Quai de Branly
du 11 Avril 2012 au 29 Juillet 2012. Reproduit au catalogue de
l’exposition aux Editions RMN, Paris, 2012 ; page 251.
Mochica shamanic bowl set on cervid’s head
7 9/32 x 7 9/32 x 5 1/8 in.
Découvrez le lot en vidéo
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 48 00 99 44
contact@millon.com
MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com