Ecritoire en argent et métal doré, réalisé…

Lot 224
8 000 - 12 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 87 100 €

Ecritoire en argent et métal doré, réalisé…

Ecritoire en argent et métal doré, réalisé d’après «la fontaine des Dioscures», place du Quirinal à Rome; la base rectangulaire, les angles arrondis, posant sur quatre pieds formés de lions couchés, les contours appliqués de guirlandes de feuilles de laurier, l’obélisque découvrant un bougeoir est entouré des statues sur leurs socles des Dioscures Castor et Pollux tenant leurs chevaux cabrés, ils découvrent l’encrier et le sablier, sur chaque face, sont posées deux vasques ovales ornées au centre d’une statuette de triton, l’ensemble est délimité par douze bornes reliées par une chaîne, la base dissimulant un tiroir.
Poinçon des orfèvres Luigi et Vincenzo Scheggi, (Scheggi dans un ovale) et un poinçon de garantie difficile à lire.
Florence début XIXe siècle.
Haut: 51,5 cm – Long: 34 cm – Larg: 24 cm (accidents et manques)

PROVENANCE A COMPLETER
L’atelier des frères Luigi et Vincenzo Scheggi (seconde moitié du XVIIIe siècle – et après 1824) était l’un des plus importants de Florence, ils étaient fournisseurs du Grand-duché de Toscane.
Parmi leurs oeuvres, on peut citer notamment, un candélabre monumental, (1820) d’après un dessin de Luigi Sabatelli et un reliquaire de la Sainte Croix (1818-1824) d’un orfèvre inconnu auquel s’ajoute le poinçon de Scheggi (Basilique de La Sainte Croix à Florence), et un centre de table, début du XIXe siècle, représentant un monument formé d’une statue féminine drapée à l’antique sur une colonne cannelée entourée de quatre saupoudroirs (vente Sotheby’s, 1989).

Bibliographie:
Dora Liscia Bemporad, Argenti Fiorentini, Dal XV al XIX secolo, Tipologie E Marchi. SPES – Firenze – 1993.

Notes:
L’obélisque du Quirinal en granit rouge fut taillé en Egypte, probablement à l’époque romaine vers la fin du Ier siècle, il était l’un des deux obélisques qui ornaient l’entrée du mausolée d’Auguste, par la suite ces obélisques tombèrent, et enterrés ils furent retrouvés lors de fouilles en 1781, l’un de ces obélisques fut érigé par le pape Pie VI (1775-1799) sur la fontaine des Dioscures en 1786, le second se trouve devant la basilique Sainte-Marie-Majeure. Les statues de Castor et Pollux (les Dioscures) copies de statues grecques du 5e siècle avant J.C., proviennent des thermes de Constantin sur la colline du Quirinal, ensuite elles furent placées dans le Palazzo Rospigliosi, et en 1588, le pape Sixte V les fit poser sur la place du Quirinal.
La vasque de granit qui était à l’origine au Campo Vaccino, fut rajoutée sur le monument par le pape Pie VII en 1818.

Après les travaux de l’architecte Giovanni lors des fouilles et la pose de l’obélisque en 1786, les nouveaux aménagements terminés donnèrent l’opportunité à des orfèvres et des lapidaires de réaliser au début du XIXe siècle un certain nombre d’écritoires avec variantes du modèle de la fontaine, en commémoration de l’inauguration de la place.
Parmi les plus remarquables on peut mentionner celui de l’orfèvre Vincenzo Coaci, daté de 1792, et présenté au pape Pie VI, il est conservé dans les collections du Minneapolis Institut of Arts (Etats-Unis).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 48 00 99 44
contact@millon.com
MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com