Rare statue votive présentant une femme…

Lot 259
18 000 - 22 000 €

Rare statue votive présentant une femme…

Rare statue votive

présentant une femme debout sur des jambes puissantes et massives aux articulations marquées. Le cou est agrémenté d'un décor en damier symbolisant un ornement circulaire associé à son rang. Son visage arbore une expression déterminée accentuée par la bouche ouverte montrant les dents.

Présence d'importantes scarifications tribales sur le torse et le ventre.

Localisés au nord-ouest de la République Démocratique du Congo (RDC), sur les rives du Kuyu, un des affluents du fleuve Congo, les Kuyus ont été notamment décrits par M.A Poupon, administrateur colonial dans les années 1915/18, comme une ethnie régie par une société secrète masculine ottoté et partagée en deux clans totémiques :

• à l’ouest, le clan de la panthère, avec un tambour pour emblème,

• à l’est, le clan du serpent représenté par des têtes massues sculptées, aux couleurs vives, perchées sur des bâtons que le danseur, en rotation sur lui-même, élevait très haut au-dessus de sa tête. Au cours des cérémonies d’initiation des jeunes gens, la danse dite Kebe Kebe était censée réactiver les phases successives de la création :

• de la représentation d’une scène mythique par un chef, dansant à visage découvert, aux rotations jusqu’à épuisement des danseurs de l’Eouya (serpent-homme),

• suivis de la présentation dansée du couple primordial, Djokou, le mari et Ebotita, sa femme, « la productrice d’enfants », jusqu’à la révélation finale du serpent dieu Ebongo.

La phase spectacle de la danse s’achevait au sein du bosquet sacré (kinda) par la présentation aux jeunes initiés des statues Ebongo comme celle-ci.

D’après les travaux d’Anne-Marie Bezenec sur l’art Kuyu, il est généralement admis de classer les têtes et les statues en trois styles de production.

Cette statue féminine peut être classée dans le corpus du style 3, nous pouvons la comparer à la version masculine de la statue Kuyu présentée au Musée d’Ethnographie de Genève sous le N° Inventaire ETHAF 044394.

Les bras allongés le long du corps, comme c’est ici le cas, seraient le signe de la disponibilité envers ses semblables selon les propos d’un chef traditionnel de la cuvette congolaise, propos rapportés par AM Bezenech dans sa thèse de 1988- p98.



Bois, ancienne patine d'usage miel et brune, quelques traces de colorants minéraux localisées.

Kuyu, Gabon, 19e siècle

101 x 18 cm



Références muséales :

Musée d’Ethnographie de Genève

• Kyebe-kyebe - Kuyu RDC 20es.région Haut-Alima ETHAF 011525

• Figure masculine Style 3 Kuyu ETHAF 0444394

The Powell-Cotton Museum, Gallery 5



Bibliographie :

• « Kuyu Sculptures at the Powell-Cotton Museum » Keith Nicklin - African Arts, Vol 17(Nov. 1983) pp55-59 et 88.

• « Kiebe-kiebe » catalogue d’exposition. Octobre 2012

Musée du Bassin du Congo, Brazzaville. Lydie Pongault, Commissaire d’exposition

• « Les kuyu et leur art » Mémoire HESS 1983 AM Benezech

• « La tradition artistique source d’histoire. Etude de cas en Afrique Equatoriale.

L’art des kouyou-mbochi de la RDC-1988 » AM Benezech Thèse 1988.

• « La découverte différée des objets Kuyu » Dossier Tribal Art Magazine Printemps 2017 AM Benezech

• L’art africain – J Kerchache, JL Paudrat, Edition Citadelles & Mazenod

• Le courrier du Musée de L’Homme -1977 « Marionnettes et marottes d’Afrique noire »

provenance : collection privée, Paris, ancienne collection David Blackhurst, San Francisco, CA et Didier Claes, Bruxelles.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 48 00 99 44
contact@millon.com
MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com