Lot 137
35 000 - 45 000 €

LOT RETIRE DE LA VENTE

Paire de tables-rafraichissoirs en acajou et placage d'acajou, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre blanc encastré, le plateau muni de deux rafraîchissoirs en métal argenté, la ceinture ouvrant par un tiroir, reposant sur quatre pieds cambrés réunis par deux tablettes d'entrejambe, terminés par des roulettes.

Epoque Transition

L’une estampillée Canabas (pour Joseph Gegenbach (1715 – 1797), dit Canabas, reçu maître le 1er avril 1766

H : 76 - L : 58 - P : 51 cm



Le musée du Louvre en conserve une paire similaire dans ses collections, ainsi que le Musée Nissim de Camondo (illustré dans « Musée Nissim de Camondo », 1973, n° 271, p.65).



D’origine germanique (Alsace ?), comme beaucoup de ses confrères, marié (trois fois !) à des filles d'ébénistes (tour à tour, Marie-Reine Parmentier, Marie-Anne Topino et Marie-Barbe Gegenbach), Joseph Gegenbach dit Canabas (1715-1797) s’établit rue de Charonne, puis Grande rue du Faubourg, vis-à-vis de la rue Saint Nicolas. Il employait plus particulièrement l’acajou, très en vogue dès la fin du règne de Louis XV (voir les commodes « à la grecque » de Madame de Pompadour). L’anglomanie des décennies suivantes accentua la mode pour ce bois exotique que Canabas traitait avec une grande sobriété, sans beaucoup de bronzes mais en jouant sur le chatoiement des veines autant que sur les « défoncés » et les moulures. Employant des bois de grande qualité, il se spécialisa dans petits meubles : tables, guéridons, rafraichissoirs, servantes, etc.

Il fournit également beaucoup ses confrères Migeon et Oeben.



Apparu sous Louis XV comme une table volante à roulettes, le rafraichissoir prend son nom des vases à glace qu’il porte. Souvent à deux casiers et un plateau de marbre, il sert de desserte, ou de petit buffet pour des repas ou collations, rendant superflue la présence constante de serviteurs. Ce caractère « intime » participe de la volonté qui se fait jour tout au long du siècle d’une recherche de « fonction » liée au confort. L’élégance avec laquelle Canabas est arrivé à traiter ce modèle en fait un archétype qui sera repris par la suite, parfois avec moins de bonheur.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 48 00 99 44
contact@millon.com
MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com